LE NOUVEAU BRAND BOOK

 

À l’heure du digital, les marques deviennent paradoxalement friandes de supports papier, entre coffee table book et magazine, appelés Brand Book.  Alors, pourquoi ne pas miser sur cette manière indirecte de gagner en visibilité, image et notoriété et concevoir des supports de luxe ?

Aux antipodes du marketing

On est aux antipodes de l’approche marketing du brand book, conçu comme une Bible interne de l’entreprise qui sert à déployer le positionnement de la marque par rapport à la concurrence, son histoire, sa raison d’être, ses territoires d’expression, sa signature et toute la déclinaison de son identité visuelle. Dans ce cas, il s’agit d’un manuel de référence servant à mettre la communication de la marque.

Le cas du Brand Book dont je vous parle est un autre cas de figure. Les marques y voient l’occasion de séduire une cible jeune Gen Z, amatrice d’esthétique, de beauté et friande de découvertes sur l’univers de la marque avec un prisme différent à travers un dispositif narratif singulier.

Un dispositif narratif singulier

La trame narrative du brand book se construit visuellement et sémantiquement. Les visuels iconiques de la marque s’y dévoilent, tel un Beau magazine de mode ou de déco. Une mise en page aérée et élégante, à l’unisson de l’âme graphique de la maison, fait converser les mises en scènes théâtrales de ces produits avec des gros plans inattendus de textures des packagings, des ingrédients et/ ou matières des produits.

Telle une œuvre cinématique, le lecteur se laisse emporter et feuillète le Brand Book avec délectation.

Un partis pris rédactionnel littéraire

Mais les visuels ne suffisent pas ! Le discours narratif passe aussi par le texte qui enveloppe les visuels, les enracine, les met en valeur, les complètent… Un véritable jeu de construction de la lecture sous la forme de chapitres au service du propos philosophique et éthique de la marque.

Le texte devient tour à tour citation, exergue, légendes, anecdotes, commentaires, titre-image. Selon l’histoire de la marque et son identité narrative, il est possible de puiser dans le foisonnement des genres littéraires pour exhumer une forme intéressante, s’en inspirer tout en la modernisant et rédiger un texte authentiquement vrai, en accord avec le corps, l’esprit et l’âme de la marque.

Et c’est là tout l’intérêt de ce support : prendre de la hauteur et apporter différentes voix pour mettre en lumière la singularité de la marque. Les inspirations artistiques sont bienvenues. Les points de vue historiques, philosophiques dialoguent avec la polysensorialité de la marque pour réveiller les sens.

En général, son format est celui d’un mook : grand format à la française, beau papier, le nombre de pages oscille entre 80 et 100 pages.

Un pari élégant, séduisant et gagnant ! A vous de jouer !

Article rédigé par Anne-Sophie Tournier, fondatrice de l’agence L’Hirondelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Envoyez-nous un message